Profession de Foi

Nous croyons dans le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob (Israël).

NOUS CROYONS :

        I.      LA BIBLE : que la Bible, composée du TANAH (Les Saintes Écritures) et des Écrits plus récents, communément appelés BRITH ‘HADACHA (La Nouvelle Alliance, est La Parole de Dieu unique faisant autorité infaillible. Nous recon­naissons son inspiration plénière - verbale, et nous acceptons ses enseignements comme autorité finale en toute matière de foi et pratique.
(Deut.6:4-9, Prov.3:l-6, Ps.119:89, 105, 2.Tim.2:15 ; ch. 3:16-17).
        II.     DIEU: Nous croyons que « LE SHEMA », שְׁמַע, יִשְׂרָאֵל: יְהוָה אֱלֹהֵינוּ, יְהוָה אֶחָד.
« Écoute Israël, l’Éternel notre Dieu, l’Éternel est un » (Deut.6:4), enseigne que Dieu est (EHAD אֶחָד), comme cela est ainsi déclaré : une unité composée, existant de toute éternité en une unité plurale (Gen. 1:1, אֱלֹהִים (Élohim : Dieu) ; Gen. 1:26, «Faisons l'homme à notre image» ; Gen.    2:24, Adam et Ève furent crées pour être une seule chairוְהָיוּ לְבָשָֹר אֶחָד   véhayou lebasar ehad), qu'il est le Dieu personnel qui nous a crées (Gen. ch. 1 et 2), et qu'il existe à perpétuité en trois personnes : Père, Fils et Rouah Ha'Kodesh comme cela est mentionné dans Romains 8:14-17 (Père, Esprit et Messie - Fils) et Matt. 28:18-20 (immergeant au nom du Père, Fils et Rouah Ha'Kodesh).
              A. LE PERE (Abba) - Jean 6:27, 1Cor. 1:3, Gal. 1:1, Apoc. 3:5,21, Jér. 3:4,19, ch. 31:9, Mal. 1:6, Matt. 6:9,32, Luc 10:21-22, Jean 1:14 ; ch. 4:23 ; ch. 5:17-26, Rom. 8:14-15.
              B. LE FILS (Ha'Ben)
1. Dieu a vraiment un Fils [Ps.2, Prov.30:4-6 (Héb. l), Luc 12:35-40, Jean 1:29-34,49 ; ch. 3:14-18].
 
2. Le Fils appeléיֵשֹוּעַ  (Yéchoua’ : Jésus, qui signifie salut), vint au monde né d'une vierge [Es. 7:14 (Luc 1:30-35)].
 
3.  Le Fils est Dieu (Divinité), et il est adoré en tant que Dieu, ayant existé de toute éternité [Ps. 110:1 (Héb. 1:13), Es. 9:5-6, Matt.28:18-20, Phil.2:5-ll,Col. 1:15-19, Apoc. 3:21 (Héb. 1 -adoré par les anges), Apoc. 4:8 ; ch. 5:5-14].
 
4.  Il est celui qui fut promis,  מָֹשִיחַ (MACHIA’H : Messie d'Israël [Es. 9:5-6 ; ch. 11:1, Dan. 9 (particulièrement les versets 20-26), Es. 53, Jean 1:17,40-41,45, 49,
Marc 8:29].
 
5.  Il est le rejeton et la postérité de David, l'Etoile Brillante du Matin (No. 24:17,
Apoc. 22:16).
 
6.   Il est notre Pessah (Pâque), l'Agneau de Dieu (1 .Cor. 5:7, Apoc. 5, Jean 1:29) qui est mort et ressuscité (Luc 24 :6).
 
7.  Les Écritures annonçaient deux « venues » du Messie :
§  Le première « venue » : (annoncée en Dan. 9 :24-26) afin de faire l’expiation des péchés (Dan. 9 :24,26 ; Es. 53 ; Rom. 3 :21-31 ;
Héb. 9 et 10 ; Jean 3 :16-17).
§  La seconde venue :
·         Comme cela est annoncé, sa venue «sur des nuées» pour recevoir ceux qui croient en Lui (1Thess. 4:13-18,  Jean 14:1-6, 1.Cor. 15:51-57).
·         Le retour du Messie sur la terre :
o   Le Rédempteur viendra pour Sion (Es. 59:20-21, Zach.14:4).
o   La rédemption spirituelle d'Israël (Zach. 12:8-13, Rom. 11:25-27, Héb. 9:28, Jér. 31:31-40 : L'Alliance Nouvelle).
o   La restauration nationale d'Israël, se réalise par le rassemblement du reste de Son peuple des quatre coins de la terre et par le rétablissement du Royaume Davidique : (Es.11), et rétablir le trône et le royaume de David, qui durera éternellement [Es.11 et 9 :5-6 (Luc 1 : 30-33), Jér. 23 :3-8].
      
C.   DIEU L'ESPRIT SAINT (רוּחַ הַקֹּדֶֹש) : Roua’h Ha'Kodech
1.   Introduit dans Gen. 1:2.
 
2.  Dans le Tanah, au temps de nos ancêtres, l'Esprit de Dieu est « tombé » sur des individus, tels que Moïse, David (voir 2.Sam. 23:1-3), et sur les prophètes, et cela, dans des buts spécifiques.
 
3.  Dans La Nouvelle Alliance, le Messie, Yéchoua’ promit à ses disciples qu'après son départ, ils recevraient «Le Consolateur», décrit comme l'Esprit de Vérité (Jean 14:17,26), qui était avec eux et serait en eux. De plus, Yéchoua’ déclara que l'Esprit de Vérité nous conduira dans toute la vérité et le glorifiera Lui, le Messie, et non l'Esprit lui-même (Jean 16:13-15). Il nous donne la puissance (Act. 1:8). Il nous scelle (Eph. 1:13 ; 4:30). Si nous n'avons pas l'Esprit (Roua’h), nous ne lui apparte­nons pas (Rom.8:9). Il nous conduit et nous enseigne (Rom. 8:14-17). Le fait qu'il habite en nous, nous rend capable de vivre une vie de sanctification. Actes 2:38 déclare : «Repentez-vous, soyez immergés et recevez Roua’h Ha'Kodech !»
III. L'HOMME
A.   Créé à l'image de Dieu (Gen. 1:26-27), mais :
B.   A cause de sa désobéissance, l'homme tomba de sa première condition et fut séparé de Dieu (Gen. 2:17 ; ch. 3:22-24). Par conséquent, selon Les Écritures, tout homme naît avec une nature pécheresse (Ps. 14:1-3, ch. 49:8 ; ch. 53:1-4, Es. 64:6, Rom. 3:9-12,23 ; ch.5:12).
C.  Pour l’homme, sa seule espérance de rédemption (salut) se trouve dans l'expiation faite par le Messie (Lév. 17:11, Es. 53, Dan. 9:24-26, 1Cor. 15:22, Héb. 9:11-14,28, Jean 1:12, ch. 3:3 6) et sa résurrection d’entre les morts (1 Cor. 15 :17). Ce qui amène à une régénération par  l’action de Roua’h Ha'Kodech (Tite3:5) s'appelant la nouvelle naissance (Jean 3:3-8) et une vie abondante et éternelle (Jean 10 :10). Car, c'est par la grâce que nous sommes sauvés, par le moyen de la foi, et c'est le don de Dieu (Eph. 2:8-9).
IV. RÉSURRECTION ET JUGEMENT
Nous croyons à la résurrection, aussi bien des rachetés que des perdus : les rachetés pour la vie éternelle et les perdus pour une séparation éternelle d'avec Dieu, ce qui est un état de châtiment éternel (Job 4:14 ; 19:25-27, Dan. 12:2-3, Jean 3:36 ; ch. 11:25-26, Apoc. 20:5-6, 10-15 ; ch. 21:7-8).
 
Nous croyons dans le plan « des derniers temps » fixé par Dieu pour la nation d’Israël et pour le monde. La foi dans la restauration physique et spirituelle d’Israël, comme cela est enseigné dans les Écritures, est un point central du Judaïsme Messianique. Le plus grand miracle de notre époque a été le rétablissement  ou la renaissance de l’État d’Israël, selon la prophétie biblique (Ez. 34 :11-31 ; ch. 36-39 ; Os. 3 ; Amos 9 :11-15 ; Zach. Ch. 12-14 ; Es. Ch. 11, 43, 54, 60-62,66 ; Rom. 11 :1-34. (Voir aussi l’article II/B/7)
 
V. LE JUDAÏSME MESSIANIQUE
Nous reconnaissons que ceux qui font partie du peuple juif, (descendants physiques d'Abraham au travers d'Isaac et de Jacob, soit par la lignée du père soit par celle de la mère) et qui mettent leur foi dans le Messie d'Israël, Yéchoua’, continuent d'être juifs, conformément aux Écritures (Rom. 8:28-29). Les « gentils » (non Juifs) qui mettent leur foi en Yéchoua’ sont greffés sur « l'olivier juif » de la foi (Rom. 11:17-25) devenant ainsi des fils et filles spirituels d'Abraham
(Gal. 3:28-29).
Nous observons et célébrons les fêtes juives, données par Dieu à Israël, lesquelles trouvent leur accomplissement dans et au travers du Messie Yéchoua’. Nous croyons au vrai «Judaïsme Biblique», manifesté par la foi des croyants du premier siècle, et nous voulons mettre en pratique, et établir la continuité de la foi dans le seul vrai Dieu, révélé au travers des Écritures, et manifesté finalement dans le Fils de Dieu, Yéchoua’ le Messie. Nous croyons que le salut a toujours été donné «par la foi», et que les œuvres de la loi ou les « bonnes œuvres », n'ont jamais sauvé personne (Gen. 15:6, Rom. ch. 2-6, Eph. 2:8-9, Héb. 11:6,39).
Nous reconnaissons que le corps des croyants de La Nouvelle Alliance se compose de Juifs et de « Gentils » (non Juifs) qui ont reçu Yéchoua’ Le Messie comme Le Rédempteur promis. Le «mur de séparation» a été renversé et maintenant, nous adorons le Dieu d'Israël ensemble (1Cor. 12:13, Eph. 2:13, 14).